Les auteurs

Nancy Berthier

Professeur des Universités à la facutlté des lettres de Sorbonne Université. Ancienne élève de l’ENS, agrégée d’espagnol, doctorat sur le cinéma de propagande sous Franco et inédit de l’habilitation à diriger des recherches sur le cinéma et la révolution cubaine. Travaille sur les relations entre arts visuels et histoire (Espagne, Cuba, Mexique), image et mémoire et sur l’imaginaire politique. Actuellement directrice de l’UFR d’études ibériques et latino-américaines.

Vicente Sánchez-Biosca

Professeur des universités à l’Université de Valence (Espagne), il a été professeur invité dans plusieurs universités (Montréal, Paris 3, Paris 1, NYU, Sao Paulo, entre autres). Directeur de la revue Archivos de la Filmoteca entre 1992 et 2012, il a consacré ses dernières années à l’étude des rapports entre les événements dramatiques de l’histoire et l’image, notamment dans trois cas : la guerre civile espagnole, la Shoah et le génocide dans le Kampuchéa Démocratique des Khmers rouges. À l’heure actuelle il dirige, avec Anacleto Ferrer, un projet de recherche (REPERCRI) autour de la figure du bourreau des crimes de masses dans le domaine de la production culturelle.

Anita Leandro

Chercheuse et réalisatrice, elle est aujourd’hui maîtresse de conférences à l’Ecole de Communication de l’Universidade Federal do Rio de Janeiro, ses recherches portent principalement sur les témoignages filmés et les images dans l’histoire du cinéma de montage. Auteure de nombreux articles, elle a notamment publié Le personnage mythique au cinéma (Presses du Septentrion, Lille, 2001). Son film, Retratos de Identificação (2014) a été choisi par de nombreux festivals en Europe comme au Brésil et a remporté le prix Arcoiris dans le Festival del Cinema Latino Americano de Trieste ainsi que le premier prix au festivel de cinéma documentaire Cachoeira Doc.

Elena Arroyo Serrano

Cineasta y doctoranda del programa Estudios Artísticos, Literarios y de la Cultura, Facultad de Filosofía y Letras, Universidad Autónoma de Madrid, España. Posgraduada en dirección de cine por la Escuela Internacional de Cine y TV de San Antonio de los Baños, Cuba, y especialista en Fotografía y Arte Contemporáneo por la Universidad Politécnica de Valencia. Desarrolla su labor profesional en documentales de carácter independiente a través de la realización, el guión, el montaje y la consultoría especializada. Compagina su labor profesional con la investigación y la docencia. Como docente imparte cursos, talleres y seminarios sobre la teoría y la práctica en el cine documental.

Ursula Dart

Mestranda em Comunicação e Territorialidades da Universidade Federal do Espírito Santo – UFES, Brasil. Especialista em Documentário de Criação pela Universidade Autônoma de Barcelona – Espanha. Integra o grupo de pesquisa CIA (Comunicação, imagem e afeto/CNPq). Dirigiu curtas metragens como “Na parede, na toalha, no lençol” (1999), que conta a história do movimento cineclubista no Espírito Santo; “Meninos” (2009), que traz o dia a dia de um menino de 9 anos, morador de um bairro de periferia da Grande Vitória; “Uma volta na lama” (2010), que através de um recorte biográfico narra algumas histórias de uma conhecida rua da boemia capixaba. Atua também como produtora executiva de filmes de longa e curta duração.

Julie Herbreteau

Professeur agrégée d’espagnol et docteur en Études hispaniques, sa thèse de doctorat analyse les relations entre les représentations cinématographiques de la Guerre d’Espagne et la mémoire du conflit. Elle poursuit ses travaux de recherche sur les liens qu’entretiennent les œuvres littéraires et cinématographiques et les événements historiques de la Guerre d’Espagne et de la Dictature franquiste, en conjuguant deux approches, celle de l’analyse de l’image et celle de la narratologie. Elle est l’auteur de plusieurs articles consacrés notamment aux films Bucarest, la memoria perdida (Albert Solé,2008) et Madrid (Basilio Martín Patino, 19897) ainsi qu’au roman La forja de un rebelde (Arturo Barea, 1941-1946).

Elizabeth Ramírez Soto

Assistant Professor en la Escuela de Cine de San Francisco State University. Su libro (Un)veiling Bodies: A Trajectory of Chilean Post-Dictatorship Documentary será próximamente publicado por Legenda (Inglaterra). Es co-editora del volumen de ensayos Nomadías: El cine de Marilú Mallet, Valeria Sarmiento y Angelina Vázquez (Metales Pesados, 2016), dedicado a la obra de directoras chilenas en el exilio. Sus ensayos sobre cine, video y televisión han sido publicados en revistas académicas como Quarterly Review of Film and Video, New Cinemas: Journal of Contemporary Film, Rethinking History y Aisthesis, entre otras. Obtuvo su Ph.D. en Estudios de Cine y Televisión por la University de Warwick.

Camille Pouzol

Membre du laboratoire du CRIMIC de Sorbonne Université, et professeur certifié d’espagnol à Grenoble, Camille Pouzol est l’auteur d’une thèse doctorale, soutenue en décembre 2017, intitulée : « Ernesto Che Guevara et le Neuvième art (1968-2012) : l’étoffe d’un héros » sous la direction de Nancy Berthier. Il a également publié plusieurs articles sur le Che Guevara en bande dessinée et des comptes-rendus d’ouvrages dans des revues hispanistes telles que Tebeosfera, Pandora : revue d’études hispaniques ou Iberic@l Revue d’études ibériques et ibéro-américaines du CRIMIC de l’Université Paris Sorbonne.

Thanassis Vassiliou (Athanasios Vasileiou)

Maître de conférences en études cinématographiques et audiovisuelles à l’Université de Poitiers, il est membre du laboratoire FoReLLIS (http://forell.labo.univ-poitiers.fr/). Il a publié récemment une étude sur la relation entre la peinture et le cinéma de Théo Angelopoulos, sous le titre « Penser le cinéma en peintre, l’œuvre de Théo Angelopoulos rencontre la peinture » (Presses Universitaires de Provence, 2016), et travaille actuellement sur les archives de la junte grecque (1967-1974), explorant la « Mémoire audiovisuelle » de cette période-là. Il a aussi travaillé en tant que cadreur, réalisateur et scénariste pour la télévision et le cinéma.

 

Publicités