Informations

Quels sont les principaux produits dopants en musculation ?

Le dopage est une pratique qui existe depuis l’avènement du sport. Il est donc étroitement lié à toutes les activités sportives en général et à celle de la musculation en particulier. En effet, de nombreux athlètes prennent des produits dopants pour deux principales raisons. La toute première est la recherche d’une augmentation rapide de la masse musculaire et la seconde est la précipitation du séchage de la graisse avant les compétitions. C’est donc une pratique illicite qui est proscrite dans le sport. Cette habitude est pourtant très répandue dans le bodybuilding. Zoom sur les principaux produits dopants utilisés en musculation.

Les stéroïdes anabolisants

Encore appelés stéroïdes androgènes anabolisants (SAA), les stéroïdes anabolisants ont pour rôle principal la stimulation de l’anabolisme musculaire chez le culturiste. Autrement dit, ces stéroïdes accélèrent la croissance des cellules engendrant de ce fait le développement rapide des tissus musculaires.

En réalité, c’est l’effet des hormones stéroïdiennes directement liées à la testostérone qui déclenche l’augmentation de la sécrétion protéique. Lorsque les SAA sont consommés, ces derniers augmentent la vitesse de synthèse protéinique destinée à la constitution des muscles. Plus ceux-ci se construisent rapidement, plus la masse musculaire devient importante et est suivie d’une très grande perte de gras.

Les effets de ces dopants sont classés en deux principales catégories. La première concerne le développement de la masse musculaire favorise par les anabolisants. Le deuxième effet est l’amélioration du caractère masculin chez l’homme par les androgéniques qui favorisent le développement de la pilosité, de la libido, etc.

De nombreux laboratoires spécialisés ont développé d’importantes variétés de stéroïdes qui sont disponibles sur le marché. À cela s’ajoute la mise en vente de nouvelles substances de synthèses qui ont le même effet anabolisant que l’hormone de base. Parmi les produits de synthèse les plus utilisés, on retrouve le Dianabol. Attention tout de même à ne pas exagérer dans la consommation de ces produits, car ils peuvent avoir des effets secondaires.

Les hormones de croissance

L’hormone de croissance a plusieurs dénominations. Elle est encore appelée HGH (Human Growth Hormone) ou somatotrophine. Cette hormone est sécrétée de façon naturelle dans le cerveau et plus précisément au niveau de l’hypophyse. Fabriqué sous la forme d’un produit de synthèse en laboratoire, ce produit provoque également l’accélération de la masse musculaire. Il a donc les mêmes fonctions qu’un stéroïde à la seule différence que les effets secondaires ne sont pas pareils. Il facilite l’hypertrophie des muscles et permet de perdre du gras à travers la stimulation de la lipolyse.

Au départ, ce produit était développé pour soigner les maladies liées à la génétique. Ses multifonctions font donc de lui un choix privilégié pour les professionnels de haut niveau.

L’un de ses principaux avantages est qu’il est difficile à détecter. En effet, il se dissipe très rapidement quelques instants après sa prise. C’est justement cette faculté qui fait de lui un produit très prisé par les culturistes professionnels. Lorsque vous produisez des efforts à intervalles courts, mais intenses, l’hormone de croissance est sécrétée plus facilement.

Les bêtas stimulants

Les bêtas stimulants sont des types dopants qui lorsqu’ils sont consommés augmentent la vitalité ainsi que le tonus musculaire. Ces produits sont principalement utilisés par les sportifs pour améliorer leurs performances au cours des exercices d’entraînement. Ils facilitent aussi la relaxation lors de la récupération.

L’utilisation d’amphétamines par de nombreux culturistes remonte au début du XXe siècle. Sa consommation est donc très courante. Cependant, ses effets addictifs sont également très fréquents et ils peuvent avoir des conséquences fâcheuses sur la santé.

Pour limiter les effets dégradants de ces dopants, de nouveaux produits ont été insérés sur le marché. Parmi les plus utilisés, on retrouve le Clenbutrol. Même si les effets indésirables de ce produit sont moindres, il n’en demeure pas moins dangereux et illégal.

Les stimulants fat burners

La principale zone d’action des fat burners est le cerveau. En effet, ces stimulants dopants agissent directement sur le système nerveux et provoquent une perte de poids plus rapide. Il s’agit principalement de la caféine, des amphétamines, de la cocaïne, de l’ecstasy et bien d’autres.

Les stimulants fat burners ont pour fonction de favoriser l’augmentation de l’action du système nerveux sympathique. En effet, ce dernier fait partie intégrante du système nerveux autonome et guide toutes nos principales actions. Il nous permet de réagir promptement à toute situation de danger. Il élève notre dose d’énergie, développe notre agressivité et augmente notre confiance et notre endurance.

Lorsque toutes ces facultés sont actives, le culturiste est amené à redoubler d’efforts au cours de ses séances d’entraînement. Elles deviennent alors plus intenses et plus denses. Ainsi, vous perdez plus rapidement du poids et de la graisse et vos muscles se développent plus rapidement. Parmi les stimulants fat burners les plus utilisés, on retrouve le Clenbutérol.

Les pro hormones

Les pro hormones font partie des derniers nés de la famille des produits dopants. Ces éléments dans leur grande majorité contiennent des substances inactives de dérivées de stéroïdes. La légalité de ces produits varie d’un pays à un autre principalement à cause de leur composition.

En réalité, même si la pro hormone contient des stéroïdes inactifs au départ, ces substances deviennent actives une fois qu’elles sont ingérées dans l’organisme. Ce regain d’activité est déclenché à cause des enzymes digestives sécrétées. Une fois dans le corps, ces pro hormones se comportent comme des stéroïdes classiques.

Cependant, l’action de ces dérivés n’atteint pas la barre des 100 %. Ces produits ont donc un potentiel actif inférieur à ceux des stéroïdes principaux.

Il faut noter que les pro hormones sont vendus sous la forme de gélules ou de comprimés. Leur consommation demande une certaine protection du foie, car ils sont hépatotoxiques. Leur commercialisation est strictement interdite en France, mais ils peuvent être retrouvés dans d’autres pays comme le Royaume-Uni et les États-Unis où la législation est plus modérée. Leur vente est donc permise dans ces pays tout comme c’est le cas avec les preworkout. Parmi les pro hormones les plus connus du marché, on retrouve, le Superdrol, l’Anadrol, le Havoc, l’Epistane et bien d’autres.

Il faut retenir que les pro hormones ne sont pas considérés comme des stéroïdes à cause du composé inactif qu’ils contiennent. Il est donc important de savoir les distinguer.