Les auteurs

Hassiba Chaibi est maître de conférences à l’ENS d’Alger et membre du laboratoire de recherche LISODIP. Ses recherches portent sur les représentations socio-discursives, les actes de langage et l’argumentation dans le discours. Elle a publié notamment « Le haraga serait-il un fait ou effet culturel ? », Culture et valeurs, CLAS/CAMS, Toulouse, 2015, p. 393-404 et «  La représentation linguistique d’une identité étouffée », Cahiers Ivoiriens de Recherche Linguistique, n°37, 2015, p. 109-126.
ghilesghiles@yahoo.fr

Laurence Chamlou est maître de conférences à l’université de Reims et membre du CIRLEP. Elle travaille sur les écritures de l’exil et elle a créé Anglorient, le centre de recherches sur le Monde anglophone et le Moyen-Orient. Elle a étudié les traductions de la poésie persane en anglais et les récits de voyageuses britanniques en Perse. Elle a publié Les Lettres persanes de Gertrude Bell (Épure). Depuis, elle travaille sur l’étude comparée de récits de voyage et elle prépare le numéro 26 de la revue Imaginaires intitulé orientalisme et féminisme.
laurence.chamlou@univ-reims.fr

Cristina Del Biaggio, docteure en géographie, travaille actuellement comme chargée de cours et collaboratrice scientifique à l’université de Genève. Parallèlement, elle est responsable du projet « Le Comptoir des médias » pour l’association « Vivre Ensemble », service d’information et de documentation sur le droit d’asile.
cristina.delbiaggio@unige.ch

Brigitte Donnet-Guez est maître de conférences à l’université de Lorraine, membre du laboratoire de recherche LIS (EA7305), docteur de l’Inalco en langue, littérature et civilisation (option hébreu) et diplômée (master 2) de psychanalyse à l’université de Paris8. Spécialiste de l’hébreu et des littératures bibliques et post-bibliques, elle travaille actuellement à une relecture des textes bibliques en tant que mythes fondateurs, à la lumière de la psychanalyse. Outre sa participation à la rédaction d’un ouvrage collectif sur un personnage féminin de la Bible, elle est l’auteur de quatre ouvrages, Grammaire de l’hébreu, Le verbe hébreu en action, Légendes et commentaires sur la Genèse, Le roi David et ses femmes, aux Editions VéraPax.
brigitte.donnet-guez@cegetel.net

Virginie Giuliana est doctorante en cotutelle (université de Neuchâtel-Suisse et Lyon 2-France), en vue de rédiger et soutenir une thèse sur la représentation de l’enfance dans la poésie de Juan Ramón Jiménez et dans la peinture de Joaquín Sorolla. Elle s’intéresse tout particulièrement à la poésie et à la peinture du XXe siècle, aux relations entre textes et images et aux influences françaises dans la poésie de Juan Ramón Jiménez.
virginie.giuliana@unine.ch

Catherine Gravet, docteure en langue et littérature françaises et littérature comparée, enseigne le français à la faculté de traduction et d’interprétation (École d’Interprètes Internationaux) de l’université de Mons, depuis 1997. Ses publications portent principalement sur l’histoire de la littérature belge. Dans le domaine de la didactique de l’interprétation, elle a contribué, par un chapitre : « Formation des interprètes de conférence. Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, même dans une autre langue », à L’oral et l’écrit en didactique des langues romanes, Defays J.-M., Meunier D. (dir.), Cladole, 2013.
Catherine.gravet@umons.ac.be

Ngadi Maïssa Laude, doctorant à l’université de Lorraine (Centre Écritures), mène une thèse sur une approche de la littérature-monde appliquée au champ littéraire français contemporain avec une lecture de l’œuvre d’Olivier Rolin. Il a prononcé une communication sur « Le manifeste pour une littérature-monde en français (2007) : une tentative de rupture », et va publier un article sur « Le visage de l’église catholique d’Afrique dans La Confession des âmes de Berthrand Nguyen Matoko ».
laudengadi@yahoo.fr

Emmanuel Martin est psychologue clinicien en pédopsychiatrie (EPSM Aube), docteur en psychologie. Sa thèse, Cliniques de l’Un, transmission et invention face à l’exil de la langue (2014), analyse les modalités de réponses subjectives à l’exil langagier, à l’excès de la langue, en croisant l’expérience clinique, les travaux de Jacques Lacan et la philosophie lévinassienne. Il a publié « Une position de verbiage », La petite Girafe, vol. 28, 2008, « L’identité nosologique en question », Le Philosophoire, vol. 43, L’identité, 2015 , « Violence et lien social, l’impossible du don », Culture-Kairos, vol. 5, Anthropologie et psychanalyse, 2015.
emmanuel_martin2003@yahoo.fr

Cécile Mauré est maître de conférences à l’IUT de Reims. Elle s’intéresse à la réception de la mythologie classique dans la littérature élisabéthaine. Ses travaux concernent plus précisément la fable ovidienne d’Écho et de Narcisse et ses nombreuses références dans la poésie et le théâtre de l’époque. Ses études l’ont aussi conduites à approfondir les liens entre mythologie et politique autour de la figure de la reine Elisabeth I à travers l’iconographie, les discours politiques, les fêtes royales et les pièces de théâtre de Shakespeare et Ben Jonson notamment.
cecile.maure@univ-reims.fr

Laurent Muller, docteur en philosophie, est professeur de philosophie au Lycée Saint-Louis de Bar-le-Duc. Il a soutenu sa thèse, De l’histoire de la philosophie à la philosophie de l’avenir : l’évolution de la morale d’après Jean-Marie Guyau, à l’université de Paris-Ouest-Nanterre, en 2013. Il publiera prochainement deux ouvrages sur la philosophie morale, aux éditions de l’Harmattan.
laurentmuller51@gmail.com

Léonie Ollagnier, agrégée de lettres classiques, prépare actuellement une thèse de latin : Edition, traduction, commentaire des Juvenilia de Théodore de Bèze, sous la direction de Sylvie Laigneau-Fontaine, à l’Université de Bourgogne, où elle est également chargée de cours.
leonie.o@orange.fr

Thibaut Rioufreyt est docteur en science politique et chercheur associé au laboratoire Triangle. Ses recherches portent sur la socio-histoire du Parti socialiste, la sociologie des intellectuels et l’histoire sociale des idées politiques. Il a publié notamment « Les passeurs de la « troisième voie ». Intermédiaires et médiateurs dans la circulation transnationale des idées », Critique internationale, n° 59, 2013, p. 33-46. Un ouvrage, tiré de sa thèse, sur la réception du néo-travaillisme britannique chez les socialistes français (1997-2015) paraîtra prochainement aux Presses universitaires de Grenoble (PUG).
thibaut@rioufreyt.fr

Jonathan Teschner, agrégé de philosophie, doctorant en philosophie à l’URCA rattaché au CIRLEP, enseigne actuellement en lycée à Reims.
jonathan.teschner@etudiant.univ-reims.fr

Publicités